Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Président  >>   Audiences

Le premier président de la Cour des Comptes à l’Assemblée nationale Pour mieux contrôler l’exécution du budget de l’Etat au Burkina Faso

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a reçu en audience le vendredi 30 novembre 2018, à son cabinet, le bureau de la Cour des Comptes conduit par son premier président Jean Emile Somda. La rencontre a permis aux deux institutions de la République que sont le Parlement et la Cour des Comptes de poser les jalons d’une collaboration plus efficace en vue d’assurer harmonieusement et efficacement le contrôle de l’action gouvernementale, ainsi que le recommande la Constitution Burkinabè.

Pour le premier président de la Cour des Comptes, cette visite de courtoisie a permis, à lui et à son équipe de féliciter le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé pour son élection à la tête de l’Union parlementaire africaine (UPA).
« Nous avons également exposé au président quelques grandes lignes des missions de la Cour des Comptes notamment en son volet assistances au parlement comme la loi organique le prévoit. Nous avons expliqué au président les difficultés que la Cour des Comptes rencontre pour accomplir ses missions et nous avons eu les échanges sur les pistes de solutions » a indiqué le chef de la délégation à la sortie de l’audience.
Nous n’avons pas manqué d’évoquer toutes les grandes évolutions qu’il y a au plan institutionnel parce que nous travaillons aussi sous l’impulsion des directives de l’UEMOA qui font que les missions classiques que la Cour des comptes exécutaient vont s’élargir à de nouvelles missions telles que l’évaluation des politiques publiques, telles que l’évaluation des performances puisque nous sommes maintenant dans la logique des budgets-programmes. Ce qui nécessitera toute une réorganisation de la Cour des comptes et également la redéfinition des mécanismes et les relations entre la Cour des Comptes, le Parlement et le gouvernement à travers le ministère des finances notamment. Et sur toutes ses questions, nous avons eu une oreille très attentive du président de l’Assemblée nationale.
Nous pensons que très prochainement, nous allons à travers une structure de concertation formelle, trouver le cadre idéal pour échanger et travailler entre la Cour des Comptes et le Parlement.
Emile Somda a également confié aux et femmes de médias que « le président de l’Assemblée nationale nous a aussi signifié que son grand souhait était que la Cour des Comptes, pas seulement la Cours des Comptes mais aussi ASCE-LC puissent être davantage impliqué au niveau du Parlement lorsqu’il veut travailler dans le cadre des commissions d’enquêtes parlementaires et des missions d’information. Naturellement nous lui avons rassuré de notre disponibilité ».
En rappel, selon la Constitution, la Cour des Comptes assiste l’Assemblée nationale dans son rôle de contrôle de l’exécution de la loi de finance, et, à ce titre, la Cour des Comptes doit présenter chaque année à l’Assemblée nationale, un rapport sur l’exécution du budget, accompagner d’une déclaration générale de conformité.

A lire également :