Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

La deuxième session ordinaire de l’année 2018 Un Budget pour le Burkina Faso Un Bureau sensible au genre et à la jeunesse pour l’Assemblée nationale

La deuxième session ordinaire de l’année 2018, a clos ses travaux, le vendredi 21 décembre 2018. La cérémonie solennelle de clôture, a été marquée par le discours du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé en présence du premier ministre Paul Kaba Thiéba, de présidents d’institutions, de membres du gouvernement ainsi des membres du corps diplomatique dans notre pays.

Dans son discours solennel de clôture le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé s’est appesanti sur l’adoption au cours de cette session, le 10 décembre 2018, de la résolution portant modification du règlement de l’Assemblée nationale, qui à l’en croire vise quatre objectifs à savoir que « les jeunes et les femmes connaissent une meilleure représentativité… des instances de l’Assemblée nationale », « la dynamisation de l’efficacité de l’institution parlementaire », « rendre plus efficace le discours du premier ministre sur la situation de la nation » et enfin « la possibilité du vote électronique ».

Le point d’orgue de la session budgétaire est le vote de la loi de finances. Revenant sur la loi de finances de l’Etat exercice 2019, le président Sakandé a indiqué qu’elle « se décline comme suit : 1954,56 milliards de francs CFA en recettes ; 2 213, 29 milliards de francs CFA en dépenses dégageant ainsi un solde budgétaire global de – 258, 72 milliards de francs CFA ». Le président Sakandé a invité le gouvernement à faire en sorte que les bons chiffres qui caractérisent l’économie, malgré un contexte et un environnement morose, que l’embellit des chiffres se ressente dans le quotidien des burkinabè. Pour apaiser le climat social a préconisé le chef du Parlement Burkinabè, « l’Assemblée nationale insiste pour que des mesures d’accompagnement soient prises en faveur des agents dont le fonds commun sera réajusté et qui doivent honorer leurs engagements vis-à-vis des banques ».

Au titre du bilan de ses quatre-vingt-dix (90) de travaux, le président de l’Assemblée nationale a noté, sept (7) lois votées, les questions au gouvernement, mais aussi l’adresse solennelle de madame la gouverneure générale de la Fédération du Canada à la Représentation nationale.
La diplomatie parlementaire de l’Assemblée nationale a été des plus actives, avec la participation de notre parlement à plusieurs rencontres où ont été évoquées la question de la lutte contre le terrorisme et surtout, « l’honneur fait au parlement burkinabè de présider aux destinées du comité exécutif de l’Union parlementaire africaine (UPA).
Alassane Bala Sakandé a également annoncé, que l’intersession s’annonce studieuse avec l’éventualité d’une session extraordinaire et surtout des missions d’informations qui seront initiées dans plusieurs domaines pour permettre aux élus nationaux de remplir leur mission de contrôle de l’action gouvernementale.

Avant de clore la session, le président de l’Assemblée nationale a émis ses vœux de joyeuses fêtes de Noël aux fidèles chrétiens et de bonnes fêtes de fin d’année à tout le peuple Burkinabè.

A lire également :