Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Programme des Volontaires de l’Assemblée nationale : être utile tout en apprenant

RAN Hôtel Somketa a servi de cadre au lancement officiel du programme des Volontaires de l’Assemblée nationale (VAN), ce samedi 2 mars 2019. Cette cérémonie, présidée par le Chef du Parlement, Alassane Bala Sakandé, a permis de savoir comment le recrutement a été fait et ce qui attend les concernés dès qu’ils mettront pieds pour la première fois dans l’antre de la démocratie burkinabè.

Ils sont jeunes. Ils sont burkinabè et fréquentent régulièrement les universités du pays en année de licence dans divers domaines. Deux critères ont présidé à leur choix : le mérite et le social. Sur 1514 candidatures enregistrées, 40 d’entre eux ont été retenus. 20 filles et 20 garçons. 60 autres ont été désignés par les organisations estudiantines, les OCS et les groupes parlementaires. Là également, la parité a été respectée. C’est dire que sur 100 VAN, on en compte 50 filles et autant de garçons. Ils passeront trois mois de stage au Parlements. Une prime de 100 000 francs CFA leur sera servie mensuellement.

Une situation qui ne manque pas de mettre à nue la fierté du Président Alassane Bala Sakandé : « Je suis content du comité de recrutement pour le travail abattu. Des paroles sans actions ne sont que des principes qui évolueront vers des dogmes. Ce n’est pas ce que nous voulons. Nous avons voulu du pragmatisme, de l’objectivisme et de la transparence. Nos résultats sont atteints et c’est à tout notre honneur ! »

Tout joyeux et visiblement impatients de fouler le sol de l’Assemblée nationale, ces jeunes gens ne se sont pas fait prier pour être témoins de cette cérémonie. Et surtout d’exprimer leur satisfaction d’être retenu dans la short list des étudiants qui vont aider à produire des lois, à assister des députés, à aider l’administration parlementaire, bref à « être utiles tout en apprenant » par cette immersion dans le temple de la démocratie. Un d’eux, Ibrahim Diallo : « L’Assemblée nationale est la première institution à entreprendre une telle idée. Nous lui disons merci et invitons d’autres structures à en faire autant ». Sa camarade Samira Ouédraogo, la voix visiblement tenaillée par l’émotion de s’exprimer devant le président, a lâché : « Nous saluons l’instauration du programme des VAN à l’Assemblée nationale. Au-delà de la question de stage, c’est une aventure humaine dont nous nous engageons à nous comporter en bons enfants ». Un engagement qui n’a pas laissé indifférent Alassane Bala Sakandé. Il leur a prodigué de nombreux conseils pratiques de vie professionnelle et les a invités à suivre avec attention et assiduité ce stage. Cette opportunité n’a, selon toujours le premier responsable des députés, d’autre ambition que l’accompagnement de la jeunesse. « . Nous réfléchirons à comment donner une suite à ce stage dans d’autres entreprises et institutions. La continuité de ce programme dépend de votre comportement en tant que promotion pilote » a-t-il ajouté pour terminer.

Avant d’aller au charbon, les nouvelles recrues recevront au préalable une formation. C’est le Centre parlementaire canadien qui va s’occuper de ce volet.

A lire également :