Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Hémicycle  >>   Comptes rendus analytiques

COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU MERCREDI 06 MARS 2019

Ordre du jour :
Ouverture solennelle de la première session parlementaire ordinaire de l’année 2019.

Président de séance :
Monsieur Alassane Bala SAKANDE
Président de l’Assemblée nationale

Secrétaires de séance :
-  Monsieur Hama Moussa DICKO
Cinquième Secrétaire parlementaire
-  Monsieur Kodjo Jacques PALENFO
Huitième Secrétaire parlementaire

Ordre du jour :
Ouverture solennelle de la première session parlementaire ordinaire de l’année 2019.
La séance plénière du mercredi 06 mars 2019, consacrée à l’ouverture solennelle de la première session parlementaire ordinaire de l’année 2019, s’est ouverte à 16 heures 17 minutes. Cette ouverture a été marquée par l’exécution de l’hymne national, le Di-taa-Niyé, suivie d’une minute de silence en mémoire des martyres.

1. Le quorum :
La vérification des présences a donné le quorum suivant :

-  absents excusés : 19
-  absents non excusés : 00
-  députés présents : 108
-  procurations : 13
-  votants : 121

2. Les annonces
Le projet d’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2019, proposé par la Conférence des présidents réunie le 05 mars 2019, a été adopté.
Cette cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence de deux invités de marque que sont :

-  Son Excellence, Monsieur Moustapha NIASSE, Président de l’Assemblée nationale de la République du Sénégal ;
-  Madame Amina Balla Kalto LOUTOU, Cinquième Vice-président, représentant le Président de l’Assemblée nationale de la République du Niger.

Etaient également présents à cette cérémonie, Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre, des présidents d’institutions, le Chef de file de l’opposition politique, des membres du gouvernement et d’autres personnalités.

3. Le discours d’ouverture du Président de l’Assemblée nationale

A l’entame de son discours, le Président de l’Assemblée nationale a souhaité la bienvenue aux personnalités et invités de marque. Il a traduit sa reconnaissance à Son Excellence Monsieur Moustapha NIASSE, Président de l’Assemblée nationale de la République du Sénégal et sa délégation. Il s’agit, pour la Représentation nationale, d’une chance et d’un honneur de recevoir cet illustre hôte dont le riche parcours professionnel et politique fait de lui un indéniable leader aux plans national et sous-régional.
Ses remerciements sont allés également à l’endroit de Madame Amina Balla Kalto LOUTOU, Cinquième Vice-président, venue représenter Monsieur Ousseini TINNI, Président de l’Assemblée nationale de la République du Niger, ainsi qu’à toutes les personnalités présentes à cette cérémonie.

La présente session, a dit le Président, s’ouvre à un moment où la guerre asymétrique imposée au pays par les ennemis du peuple est entrée dans une nouvelle phase, celle d’une embellie sécuritaire. Il a alors salué et encouragé la résilience des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui a permis d’engranger des résultats qui forcent l’admiration et l’optimisme. Il a aussi rendu hommage à toutes les couches socio-professionnelles qui œuvrent dans la défense de la patrie et a exhorté le peuple burkinabè tout entier à soutenir les FDS dans cette lutte.

Au niveau de l’actualité politique nationale, il a félicité la nomination, le 21 janvier 2019, de Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE au poste de Premier ministre dont il a retenu un certain nombre de points de sa Déclaration de politique générale. Il s’agit de relever le défi sécuritaire, de palier l’effritement de la cohésion sociale, d’instaurer une gouvernance plus vertueuse, de renforcer le développement du capital humain et de dynamiser l’économie nationale.

Sur le plan culturel, le Président a salué la tenue au Burkina Faso, du 23 février au 02 mars 2019, de la 26ème édition du FESPACO et ce, depuis 50 ans. En outre, le Burkina Faso célèbre également cette année le centième anniversaire de la création du pays sous le thème : « De la cohésion de la Haute-Volta à la construction d’un Etat-Nation : leçons et défis ». Il a exhorté donc tous les Burkinabè à faire de ces temps de commémoration un « instant d’examen de conscience, le point de départ d’un nouvel élan de patriotisme et de civisme, puis une opportunité d’exorciser les menaces de tous genres qui mettent à mal notre vivre-ensemble ».
Au plan social, le Président a rappelé la tenue, à Ouagadougou, du15 au 17 février 2019, du « Forum national sur l’autonomisation et la responsabilisation de la femme ». Il a souhaité que des mesures décisives fassent suite aux propositions, à la résolution et aux recommandations issues des travaux. En attendant, les femmes parlementaires ont pris l’engagement d’initier une proposition de loi en vue de la création d’un siège supplémentaire à l’endroit des femmes par circonscription électorale pour les élections législatives et municipales.
Pour le Président, l’intersession qui vient de s’achever n’a pas été de tout repos pour les députés, qui ont dû revenir à l’Assemblée nationale pour la tenue de deux sessions spéciales : la première, pour statuer sur l’état d’urgence décidé par le gouvernement le 31 décembre 2018 et la seconde, pour recevoir la Déclaration de politique générale de Son Excellence, Monsieur le Premier ministre et procéder à son investiture le 18 février 2019.
Le Président a fait part à la plénière que l’Assemblée nationale a eu recours au recrutement de 100 jeunes étudiants dont cinquante filles, sous le statut de stagiaires rémunérés et appelés Volontaires de l’Assemblée nationale (VAN). Ce recrutement a pour objectif, entre autres, de faire connaître le rôle, les valeurs et les missions de l’Assemblée nationale, d’appuyer les différentes commissions dans l’exécution de leurs missions, de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants et de favoriser une insertion des jeunes dans le monde professionnel.
Dans ses efforts d’aller vers la modernisation et la transparence, a-t-il indiqué, l’Assemblée nationale s’est dotée de tablettes pour le vote électronique, qui prend effet à partir de la présente session.
Le domaine de la diplomatie parlementaire a été marqué par la visite d’amitié et de travail du Président de l’Assemblée nationale en Turquie, du 03 au 07 février 2019.
Conformément à son ordre du jour, la présente session aura à examiner une vingtaine de projets de loi. Elle connaîtra également, conformément à l’article 109 de la Constitution, l’exposé du Premier ministre sur la situation de la Nation.
A l’endroit des femmes, il a souhaité une mémorable commémoration de la Journée internationale de la femme qui a lieu le 08 mars 2019.
Enfin, le Président de l’Assemblée nationale a souhaité aux fidèles catholiques, un bon temps de carême.
4. Le contenu des messages des invités de marque

Après son discours d’ouverture, le Président de l’Assemblée nationale a donné la parole à chacun des illustres hôtes pour livrer leurs messages à la Représentation nationale et au peuple du Burkina Faso.

A travers leurs déclarations, ils ont traduit leurs reconnaissance et profonde gratitude pour l’accueil chaleureux ainsi que les marques d’amitié et de fraternité qui caractérisent le peuple burkinabè. Ils ont salué et félicité le peuple burkinabè pour sa détermination pour la paix, la démocratie et le développement, pour l’intégration sous-régionale. Pour le Président NIASSE, il n’y a pas de frontières entre les pays africains.

Sur les questions sécuritaires, se référant au contexte de conflits et de menaces terroristes, ces personnalités ont exprimé la solidarité de leurs pays respectifs avec le Burkina Faso. Ils ont aussi lancé un appel à plus de détermination et de solidarité entre peuples pour lutter contre le phénomène.

Avant de lever la séance, le Président a déclaré ouverte la première session ordinaire de l’année 2019.

La prochaine séance aura lieu le jeudi 14 mars 2019 à 10 heures, conformément à l’ordre du jour de la session.

La séance plénière a pris fin à 17 heures 43 minutes.

Ouagadougou, le 07 mars 2019

Le Président

Alassane Bala SAKANDE

Le Secrétaire de séance

Hama Moussa DICKO
Cinquième Secrétaire parlementaire

A lire également :