Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Don de livres à Dori : un exemple de solidarité

Des élèves de Ouagadougou, regroupés au sein d’une association, SOS Lycées sans frontière, ont fait un don de livres à leurs camarades des lycées départemental de Dori et provincial de Djibo. La cérémonie de remise du don a eu lieu dans la capitale du Séno, le samedi 06 avril 2019, sous le parrainage du député Hama Moussa Dicko. Des responsables du monde éducatif, des élèves et des parents-d ’élèves, la population, etc. étaient témoins.

Ce sont au total 600 livres qui ont été remis. 300 pour le Lycée départemental de Dori. Autant pour le Lycée provincial de Djibo. Ces livres, aux dires de la représentante des donateurs, Judith Elélé Badolo, ont été acquis grâce à la générosité d’élèves de Ouagadougou. Mlle Badolo a fait savoir que c’est conscients de la situation que vivent leurs frères et sœurs dans cette partie du Burkina Faso, qu’ils ont initié une campagne de collecte de livres.

Sur les lieux de la cérémonie étaient exposés, en effet, des cartons de documents composés essentiellement de didactiques scolaires : dictionnaires, livres de mathématiques, livres de français, livres d’histoire et de géographie, livres de sciences, etc. Un peu de tout pour soutenir les élèves de Dori et de Djibo dans leur quête du savoir.
L’idée de ce don a subjugué le député Hama Dicko Moussa, natif de la localité. C’est pourquoi, il a accepté sans rechigner ni sourciller, de parrainer cette activité. Pour lui, avoir la sagesse et l’intelligence nécessaires pour venir en aide à ses camarades est une bonne chose qu’il faut saluer à a juste valeur. « Je suis confiants que ces enfants, les donateurs et les bénéficiaires, seront des hommes de demain pétris d’esprits de solidarité et de générosité.

Toutes choses dont notre pays aura besoin pour relever les nombreux défis de développement. S’ils continuent sur cette lancée, nous pouvons être tranquilles car notre monde se portera mieux. Encourageons-les » s’est réjoui l’élu national. Pour terminer, le député s’est dit disposé à recevoir un projet dudit lycée pour étude et éventuellement pour exécution.

A lire également :